Des fonds associatifs, pour quoi faire ? 

Satisfaire des besoins de financement des associations en investissant et en prévenant les problèmes de trésorerie (gestion du cycle d'exploitation)... 

Quels sont les besoins de financement des associations ?

Les besoins de financement d'une association sont liés à :

 

 ► Ses investissements :

Pour assurer sa pérennité, acheter un bien durable, renouveler un matériel ou encore développer un nouveau projet, les associations ont régulièrement besoin d’investir. Ces investissements peuvent être matériels (on parlera de corporels en comptabilité), c'est-à-dire les terrains, les locaux, les installations techniques, le matériel informatique, les véhicules, ou immatériels (incorporels en comptabilité), à savoir les frais de recherche, les brevets, les logiciels, les éventuels fonds commerciaux. 

 

 ► Sa gestion quotidienne :

L'activité d'une association entraine des mouvements financiers qui ne se produisent pas tous au même rythme et dans les mêmes délais (exemple : les charges sociales sont payées par trimestre, le paiement d'une subvention peut intervenir après plusieurs mois, les factures des fournisseurs peuvent être réglées à 30 jours fin de mois, alors que les créances clients auront un délai plus court...), c'est ce que l'on appelle le cycle d'exploitation :

Voir le schéma Nr 1 (click!)

 

Ce cycle d'exploitation par le cumul des décalages entre encaissements et décaissements va générer un besoin en fonds de roulement (ou BFR). Il se calcule en soustrayant les ressources de financement (factures de fournisseurs non réglées), des besoins en financement (valeurs des stocks, subventions en attente de paiement, créances clients non réglées). Si le BFR est positif, c'est-à-dire si les délais de paiement qui sont accordés aux clients sont plus longs que ceux accordés par les fournisseurs, des tensions au niveau de la trésorerie peuvent apparaître.

 

Comment répondre à ces besoins?

Ces ressources stables vont permettre de financer les besoins stables, ce que l'on appelle les investissements, les immobilisations.

Si nous reprenons l'exemple de notre bilan en distinguant ce qui relève du court terme et du long terme, nous pouvons présenter le bilan de la façon suivante :

Voir le schéma Nr 2 (clic!)

Notons également la notion de trésorerie qui peut être soit positive, soit négative. La trésorerie se compose du contenu des comptes courants, des placements, mais aussi des découverts bancaires, facilités de caisse...

 

 ► Premier cas de figure

Dans le cas présent les ressources stables couvrent les emplois stables (les investissements). 

Voir le schéma Nr 3 (clic!)

 

Il arrive, même si ce cas de figure est rare, que les fonds associatifs soient suffisants pour couvrir l'ensemble des besoins de financement. La plupart du temps, il sera nécessaire de compléter les fonds associatifs par d'autres ressources, en recourant par exemple à des emprunts comme c'est le cas, ici).

La différence entre les ressources de longue durée de l'association (ses fonds propres et ses dettes financières à moyen et long terme) et les emplois de longue durée (ses immobilisations) est une notion d'analyse financière appelée " fonds de roulement ". L’association a donc ici un fonds de roulement positif qui lui permet de couvrir son besoin en fonds de roulement (c'est-à-dire faire face aux décalages de trésorerie dans l'exploitation).

 

 ► Deuxième cas de figure

Dans la situation inverse (tableau ci-dessous) où les ressources stables ne permettent pas de couvrir les besoins stables, la structure financière est déséquilibrée. 

Voir le schéma Nr 4

Les besoins stables (immobilisations) ne sont pas couverts par des ressources stables (réserves, résultats nets cumulés, emprunt moyen ou long terme, subventions d'investissement).

Dans ce cas, l'association couvre une partie de ses besoins stables avec des ressources court terme, telles que des découverts bancaires, voire des retards de paiement des fournisseurs ou des charges sociales. A terme, ces solutions ne sont pas viables et la pérennité de cette association pourra être remise en cause. 

 

Conclusion

Les fonds associatifs ont d'abord pour fonction de financer les investissements nécessaires aux activités de l'association : immobilier, mobilier, matériel, dépôt de garantie, etc. Mais ils doivent également assurer la couverture des besoins de financement liés au cycle d'exploitation en participant au fonds de roulement (FR) .

Pour être en bonne santé financière, une association doit avoir un fonds de roulement positif et suffisant pour couvrir son besoin en fonds de roulement (BFR), et ainsi n'avoir recours au crédit court terme que ponctuellement.

Les fonds associatifs doivent permettre d'avoir une trésorerie suffisante pour faire face aux décalages d'exploitation (BFR). Il est important pour une association de réaliser des résultats excédentaires afin de se constituer des fonds associatifs ou pour une association en création de partir avec un minimum d'apport. Dans les cas contraires, l'association risque d'avoir des difficultés de trésorerie régulièrement. 

Logiciel Comptabilité: Compta ASSO

Plateforme de comptabilité en ligne destinée aux ASSOCIATIONS

 

VOTRE LOGICIEL EN LIGNE .

SANS CONNAISSANCE COMPTABLE

ARTICLES Comptabilité Associations

EXPERT COMPTABLE DES ASSOCIATIONS - Comptabilité des Associations