Le monde associatif étant très varié (en termes de nature d'activité, de nombre de salariés, de budget, d’implantation, de composition des produits d’exploitation), il paraît donc difficile, voire impossible de fixer un niveau absolu de fonds associatifs. Chaque association devra faire son propre diagnostic. 

 

Le niveau des fonds associatifs d'une association

Nous avons vu que les fonds associatifs ont une utilité et qu'il faut s'en constituer. Reste à savoir à quel moment on pourra considérer que les fonds associatifs sont suffisants.

Il n'y a bien évidement pas de normes, tout dépendra de l'activité et des besoins de l'association : 

 ■ La nature de l'activité va nécessiter des investissements plus ou moins importants. Ainsi une association ayant une activité artisanale ou industrielle aura des investissements beaucoup plus importants (donc nécessitera plus de fonds associatifs) qu'une association de services comme du conseil sur le logement, par exemple. 

 ■ La composition des produits d'exploitation (subventions, recettes d'activité) aura une incidence sur le cycle d'exploitation, car les délais de règlements ne sont pas les mêmes.

 

Quelques pistes de réflexion

Néanmoins pour répondre à cette question, le dirigeant associatif peut s'appuyer sur les questions ci-dessous. Les réponses à ces questions n'étant valables qu'à un instant donné, il conviendra au dirigeant de s'interroger régulièrement sur son niveau de fonds associatifs, notamment lors de l'établissement de son budget prévisionnel. 

 ■ Les fonds associatifs financent-ils correctement les investissements ?

 ■ Les réserves sont-elles suffisantes pour financer l'activité? Pour la développer ?

 ■ Les fonds associatifs permettent-ils à l'association de bonnes conditions de fonctionnement ? 

 ■ Quel est le niveau du besoin en fonds de roulement et comment est-il couvert ? Par un découvert (bien souvent coûteux et inadapté) ou par le fonds de roulement ?

 ■ Comment évolue le cycle d'exploitation?

Pour cela, le dirigeant associatif devra prendre en compte les différentes sources de financement (financeurs publics, privés) et donc les différents modes de règlements (une subvention sera versée à plus de 90 jours, alors que le particulier paiera sa facture à 40 jours, par exemple). Lorsque la nature des financements évolue ou lorsque les modes de règlement changent, il convient de réétudier le niveau des fonds associatifs de l'organisation. 

 ■ L'association rencontre-t-elle des creux de trésorerie importants pendant l'année? Pour cela, doit-elle faire appel à des découverts bancaires? Est-ce dû à une activité saisonnière?

Pour que le dirigeant puisse suivre sa trésorerie tout au long de l'année, il est primordial de tenir et d'utiliser très régulièrement un prévisionnel de trésorerie. Ce prévisionnel permet d'anticiper les difficultés de trésorerie et de mettre en exergue des fonds associatifs insuffisants pour faire face au développement de l'activité. Il sera un bon outil pour dialoguer avec le banquier en cas de sollicitation d'un crédit. 

 ■ L'association possède-t-elle des réserves trop importantes par rapport à son budget d'exploitation?

Les associations sont autorisées à détenir des réserves mais qu'elles doivent justifier. Bon nombre de structures associatives possèdent des fonds importants, montrant ainsi que l'association thésaurise mais n’investit pas. Dans ce cas, il faut revoir le projet associatif pour investir ces fonds qui dorment en trésorerie. Rappelons que l'objet d'une association n'est pas de thésauriser, mais bien de répondre à son objet. 

Logiciel Comptabilité: Compta ASSO

Plateforme de comptabilité en ligne destinée aux ASSOCIATIONS

 

VOTRE LOGICIEL EN LIGNE .

SANS CONNAISSANCE COMPTABLE

ARTICLES Comptabilité Associations

EXPERT COMPTABLE DES ASSOCIATIONS - Comptabilité des Associations