Comment constituer des fonds associatifs

Les fonds associatifs se constituent tout au long de la vie de l'association avec l'ensemble des éléments que nous avons détaillés dans la partie "Des fonds associatifs".

On peut donc synthétiser cette information par le schéma ci-dessous :

Voir le schéma (clic!)

Quelques actions peuvent être mises en place pour améliorer la structure financière et pour augmenter le niveau de fonds associatifs :

 

 ■ Constituer des réserves (par la mise en réserve des excédents dégagés par l'activité). Il faut pour cela bien évidement réaliser un excédent sur l’exercice. Un excédent est le meilleur moyen pour qu'une organisation se constitue des fonds associatifs et les préserve. Les fonds associatifs sont le plus souvent dégradés par les déficits; 

 

 ■ Solliciter systématiquement des subventions d'investissement ;

 

 ■ Désinvestir : vendre les immobilisations, récupérer les prêts octroyés au personnel ou à d'autres organismes ;

 

 ■ Bénéficier d'apports en fonds associatifs de la part d'un tiers:

 

 ► Une association, une collectivité, une entreprise peuvent faire dans certaines conditions des apports, avec ou sans droit de reprise, à une association.

 

 ► Le contrat d'apport associatif correspond à une somme d'argent mise à disposition gratuitement à l'association pour une durée déterminée (entre 2 et 5 ans).

 

 ► Pour des montants plus importants, la technique des prêts participatifs peut être utilisée. Le réseau France Active en particulier utilise ces techniques pour permettre aux associations de renforcer leur haut de bilan.

 

L'association peut aussi mobiliser des ressources stables qui ne sont pas considérées comme des fonds associatifs mais qui entrent dans les ressources stables de l'association :

 

 ■ Augmenter les dettes à moyen terme par l'émission de titres associatifs (réservé à des organisations irnportantes) ;

 

 ■ augmenter les dettes à moyen et long terme par un recours à l'emprunt bancaire à moyen ou long terme. En cas d'investissement, il faut toujours choisir le bon mode de financement et ne pas hésiter à recourir à l'emprunt pour investir et préserver ses fonds associatifs.

Pour que le projet d'association soit viable, cette dernière se doit de réaliser un excédent d'exploitation. 

 

Quels sont les obstacles à la constitution de fonds associatifs

Les associations rencontrent souvent des difficultés liées à la constitution de fonds associatifs suffisants pour faire face à leur développement.

 

 ► Les idées reçues : Les associations ne peuvent pas et ne doivent pas faire de bénéfice 

 

Dans l'esprit des financeurs, qu'ils soient particuliers, entreprises ou organismes publics, l'association est une organisation sans but lucratif qui ne doit pas faire de bénéfice (d'excédent). L'association se doit de consommer intégralement les fonds qui lui sont alloués. Dans ces conditions, il est extrêmement difficile pour une association de se constituer des réserves, donc des fonds associatifs . 

 

La difficulté de constitution des fonds associatifs reste ainsi prégnante pour des organisations dont l'économie est en partie subventionnée, et qui se trouvent face à des partenaires publics qui leur demandent de présenter des budgets équilibrés . De trop nombreux financeurs publics ignorent encore les notions de bilan, de fonds propres, d'amortissement et ne s'engagent que sur des projets présentés sous la forme d'un budget équilibré.

 

Les associations rencontrent des difficultés similaires avec des partenaires privés. Ainsi, certaines fondations ou entreprises mécènes ne souhaitent participer qu'au financement du projet, sans participation possible aux frais de fonctionnement de la structure. Dans ces conditions, il apparait difficile à l'association de dégager un excédent en fin d'exercice. Les financeurs publics et privés ne sont pas les seuls responsables de cet état d'esprit, il existe encore une aversion de certains acteurs associatifs (bénévoles ou salariés) à la réalisation et la conservation d'excédents, même si les mentalités et les reflexes culturels ont évolué. 

 

 ► Faible marge sur les activités 

 

Il est difficile pour les associations de réaliser une marge importante sur leurs activités qui leur permettrait de dégager un excédent, y compris pour les activités partiellement ou totalement marchandes.

Bien souvent, les utilisateurs de ces activités ne souhaitent pas payer le prix réel et ne reconnaissent pas aux associations le droit de réaliser une marge. Dans ces conditions, les marges nettes sont souvent réduites pour permettre un prix plus faible et donc accessible par un public plus large. 

 

 ► Manque d'attractivité pour obtenir des apports 

 

Les associations n'offrent pas ou peu de rémunération sur les fonds apportés. Elles ne sont donc pas très attractives pour obtenir des apports.

Logiciel Comptabilité: Compta ASSO

Plateforme de comptabilité en ligne destinée aux ASSOCIATIONS

 

VOTRE LOGICIEL EN LIGNE .

SANS CONNAISSANCE COMPTABLE

ARTICLES Comptabilité Associations

EXPERT COMPTABLE DES ASSOCIATIONS - Comptabilité des Associations